Joseph Marie BAUDIC

né le 14 août 1875 à St Gilles Vieux Marché,
fils de Joseph Marie BAUDIC et Marie Philomène THORAVAL, demeurant à « Kerjacob ».
Marié le 28 janvier 1900 à Caurel avec Marie Philomène LAUNAY.

JM BAUDICSergent Joseph BAUDIC

Extrait du livre « La commune de St Gilles-Vieux-Marché, Au Champ d’Honneur 1914-18 », écrit par la Comtesse de KERANFLEC’H, édité en 1920 :

« Joseph Marie Baudic est né à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 14 août 1875. Mobilisé, le 4 août 1914, au 74e Régiment d’Infanterie territoriale, il faisait partie de cette 87e Division d’Infanterie, presque entièrement composée de Bretons, qui subit la première devant Ypres, en 1915, l’attaque par gaz empoisonnés, invention infernale de l’ennemi. Le sergent Baudic fit toute la campagne en Belgique et sur la frontière franco-belge. Blessé une première fois au Bois triangulaire, près de Nieuport, le 13 mars 1915, il fut tué le 15 septembre de la même année à Woesten (Belgique), en service commandé, en conduisant au parc du Génie une corvée de travailleurs.

Joseph Baudic a obtenu la Croix de guerre avec trois belles citations, dont les termes élogieux disent assez ce qu’il fut, comme soldat et comme chef.

87e Division d’Infanterie territoriale.  173e Brigade.

« Le Colonel commandant la 173e Brigade d’Infanterie territoriale cite à l’Ordre de la Brigade. Baudic (Joseph), caporal. Très courageux, a fait preuve d’une admirable énergie dans le commandement de son escouade.
Blessé le 13 mars 1915. »

(Signé : le Colonel Martin D’ESCRIENNE, commandant la 173e Brigade d’Infanterie territoriale).

74e Régiment d’Infanterie. Ordre du Régiment n° 42.

« Baudic (Joseph), caporal. Établi au P. n° 142 avec quatre hommes, a obligé les Allemands venant du bois à avancer en rampant. Tourné par la gauche où les tranchées font défaut, s’est replié par la voie du canal où il a pris, pendant trois jours et trois nuits, la part la plus active à la défense du pont du chemin de fer, encourageant ses hommes par son exemple. Dans la première nuit a brûlé plus de 300 cartouches. A voulu transporter
l’adjudant Pedron qui a refusé. Déjà proposé antérieurement pour une citation pour sa belle conduite au Bois triangulaire où il a été blessé. »
6 juin 1915.
(Signé: Lieutenant-Colonel CHAUVEL, commandant le 74e Régiment d’Infanterie).

74e Régiment d’Infanterie.  Ordre du Régiment n° 54.

« Baudic (Joseph), sergent, 6e compagnie. Le 14 septembre 1915, a été tué dans le service, par l’éclatement d’un obus, au moment où il conduisait au parc du Génie une corvée de travailleurs.»
16 septembre 1915.
(Signé: Lieutenant-Colonel CHAUVEL, commandant le 74e Régiment d’Infanterie).  »

J M BAUDIC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *