La Grenouille Rousse

 (Rana temporaria)

                                                                                                  Photo : Olivier BUISSON      

En plaine, la grenouille rousse vit principalement dans les sous-bois de feuillus.
Elle est le plus souvent brune mais sa coloration est extrêmement variable : grise, beige ou rousse avec souvent des taches foncées. Elle arbore un « masque » sombre autour des yeux.
On la confond souvent avec une espèce proche, la grenouille agile,
présente également à Saint Gilles Vieux Marché (cf tableau pour différencier les deux espèces).
Carnivore, elle se nourrit de petites proies qu’elle détecte à la vue : limaces, insectes, vers…
Avec la salamandre et le triton palmé, c’est l’un des premiers Amphibiens à investir les mares
à la fin de l’hiver, mais sa période de reproduction est la plus courte.
Au mois de février généralement, pendant quelques nuits aux températures clémentes (plus de 5°C),
les grenouilles rousses se réunissent dans des secteurs peu profonds (frayères)
en bordure de mares ou d’étangs.

Le chant du mâle pour attirer les femelles est une sorte de raclement rauque (« cro cro »).

Il maintient la femelle sous les aisselles (amplexus). Lorsque la femelle pond,
les œufs regroupés en grappes, sont aussitôt fécondés par le mâle.

Les grappes d’oeufs, souvent nombreuses dans les frayères, sont placées immédiatement sous la surface.
La gangue gélatineuse qui les entoure se gonfle d’eau.
Les têtards se nourrissent principalement de végétaux et se métamorphosent après deux ou 3 mois.

 Photo : Olivier BUISSON       

               

Critères pour différencier les adultes.
Aucun des critères énoncés ci-dessous n’est valable à 100%.
Il faut regarder l’ensemble des critères :

Grenouille rousse Grenouille agile

Test de la patte (cf photo) :
Lorsqu’on ramène la patte postérieure contre le corps, on peut comparer la position de la cheville et de la pointe du museau.

Généralement courtes.
Généralement, la cheville ne dépasse pas le museau.

Généralement longues.
Généralement, la cheville dépasse le museau

Œil Pupille cerclée d’or. Moitié inférieure de l’iris plus sombre.
Museau vu de dessus Court, arrondi. Plus long, pointu
Museau vu de profil Court, busqué, Long, arrondi

                                                                                                                                         Photo : Olivier BUISSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *